Retour en haut de page

Liste des contenus Myhappycredit pour la catégorie : Quelles sont les nouveautés pour l’immobilier en 2022 ?

Après une année 2020 qui a montré la forte résilience du marché immobilier, comptabilisant près de 900 000 transactions dans l’ancien, soit proche des records historiques de 2019, le secteur inaugure la nouvelle année 2021 avec quelques nouveautés. Taux d’endettement maximum relevé à 35%, prime à la rénovation généralisée, nouvelles normes de construction dans le neuf, taxe d’habitation appelée à disparaître totalement d’ici 2022, taux du droit de partage diminué, … faisons le point des nouveautés du monde immobilier.

Les avantages de MaPrimeRénov’ s’étendent à l’ensemble des propriétaires.

MaPrimeRénov’ a été mise en oeuvre au début de l’année 2020 pour permettre aux propriétaires de faire des travaux de rénovation énergétique en bénéficiant d’aides financières.

Cette année, tous les propriétaires pourront en bénéficier et cela quelles que soient leurs conditions de ressources. Seul le montant des travaux financés sera établi en fonction des revenus.

Ainsi, pour les ménages les plus modestes, 90% des travaux pourront être financés. Ensuite, de manière dégressive, 75%, 60% ou 40% des devis établis pourront être pris en charge selon le niveau de revenus.

Des droits de partage qui diminuent en cas de séparation.

Jusqu’au début de l’année 2020, un couple, pacsé ou marié, qui se séparait devait s’acquitter d’un taux de partage de 2,5% pour les biens meubles et immeubles acquis au cours de leur union. Dès janvier 2020, le droit de partage était passé de 2,5 % à 1,8 % lors de la séparation.

Ce taux s’applique à tous les biens qu’ils aient été achetés de manière conjointe ou sur le principe de l’indivision.

En 2021, le taux appliqué ne sera plus de 1,8% mais de 1,1%. Le coût du partage lors d’une séparation sera donc de plus en plus économique.

Du nouveau pour la construction des bâtiments neufs.

De nouvelles normes sont appliquées pour la construction des bâtiments neufs en 2021. Ainsi, le chauffage au gaz sera interdit, suivant les indications de la RE2020. Des seuils d’émissions de GES (Gaz à Effets de Serres) seront également imposés, pour ne pas dépasser un plafond établi.

Cette réglementation s’appliquera aux logements neufs dès l’été, et sera également étendue aux logements collectifs dès 2024.

Par ailleurs, l’objectif annoncé par le gouvernement est de réduire d’au moins 30% la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre lors des travaux de construction. Cette mesure débute dès cette année et sera appliquée de façon progressive jusqu’en 2024.

De plus, l’installation d’une douche à l’italienne sera désormais généralisée, notamment pour faciliter les acquisitions par les futurs propriétaires à handicaps.

La taxe d’habitation continue sa disparition progressive.

Comme le prévoyait la réforme de 2018, 80% des contribuables n’ont pas payé de taxe d’habitation sur leur résidence principale en 2020. La suppression totale pour tous les ménages est prévue d’ici à 2023.

Cette suppression concerne uniquement la résidence principale. Ni les résidences secondaires, ni la contribution à l’audiovisuel public (CAP) ne seront comprises dans ce dispositif d’exonération.

En 2021, les 20% de contribuables qui restent imposés bénéficieront d’un dégrèvement s’élevant à un tiers du montant. L’abattement sera ensuite réduit de deux tiers pour 2022, avant la disparition de cette taxe en 2023.

La reconduction du dispositif Pinel et du Prêt à Taux Zéro.

Destiné à stimuler l’investissement locatif, le dispositif d’exonération de la loi Pinel est reconduit en 2021. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt proportionnelle à la durée de mise en location. 12%, 18% ou 21% du montant investi au départ suivant que vous louez sur 6, 9 ou 12 ans.

Cependant, les taux de réduction fiscale vont progressivement diminuer de 2023 à 2024. Pour profiter pleinement des taux de diminution, l’année 2021 reste donc la dernière année.

Par ailleurs, le PTZ (Prêt à Taux Zéro), sera également accessible jusqu’à la fin 2021. Grâce à lui, de nombreux acheteurs, et notamment primo-accédants, pourront acheter leur résidence principale en profitant d’un prêt sans intérêt inclus dans leur financement.

Author avatar
My Happy Crédit
Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience, les services et offres adaptés. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience, les services et offres adaptés. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.