Retour en haut de page

Les ménages modestes accèdent aussi aux meilleurs taux d’emprunt.

Bonne nouvelle et bonne surprise de la rentrée : une étude de l’agence nationale (ANIL) révèle que les emprunteurs les plus aisés ne sont pas les seuls à obtenir d’excellentes conditions de taux pour leur crédit immobilier. Malgré la baisse du taux d’usure du printemps qui avait fait craindre un recul mécanique des prêts accordés aux foyers modestes, ces souscripteurs peuvent obtenir des financements très avantageux pour acquérir leur maison ou leur appartement. Et particulièrement depuis le succès du Prêt d’Accession Sociale. Décryptages avec votre expert My Happy Crédit…

Des prêts immobiliers avantageux pour le premier semestre 2021.

A contre-courant des idées reçues, l’étude de l’ANIL révèle que les meilleures offres de financement ne sont pas forcément réservées aux foyers les plus aisés.

D’après ces statistiques, les taux immobiliers pratiqués par les banques au troisième trimestre 2021 montrent que les emprunteurs aux faibles revenus peuvent également profiter de condition de taux très avantageuses.

Pour rappel, sur la période du troisième trimestre 2021, les taux moyens, tous emprunteurs confondus, sont stables. Comme le montrent les chiffres de cette étude qui sont ceux des principaux établissements bancaires interrogés, soient LCL, le Crédit Agricole, la Banque Postale, le Crédit mutuel et la Caisse d’Epargne. 

Etablis sur la base des durées de remboursement les plus fréquentes, l’enquête révèle que sur 15 ans, la moyenne des taux pratiqués varie de 0,85% à 1,20 %. Sur 20 ans, elle est de 0,95 à 1,30 % ; et de 1,22 à 2,31 % sur 25 ans (soit une baisse de 0,28 points par rapport au début de l’année sur cette durée)

Comment les foyers aux revenus faibles obtiennent eux-aussi d’excellents taux pour leur financement immobilier ?

Tout simplement en activant le dispositif du Prêt Accession Sociale.

Les avantages des taux du prêt d’accession sociale (PAS).

Même s’il est vrai que les banques accorderont plus facilement un crédit à un souscripteur qui dispose de revenus stables et élevés, avec un taux d’endettement faible et un apport personnel important, les foyers modestes peuvent eux-aussi trouver grâce à leurs yeux.

Ces ménages dont les ressources sont faibles peuvent même obtenir des conditions de taux plus basses que la moyenne, grâce au mécanisme du Prêt d’Accession Sociale (aussi connu sous l’acronyme P.A.S).

Le Prêt Accession Sociale est cumulable avec un crédit classique (ou un PTZ (Prêt à Taux Zéro), ou encore un prêt action logement…) et il permet d’acheter une résidence principale. Vous pouvez y souscrire selon certaines conditions de ressources, suivant aussi la composition de votre foyer et votre zone géographique d’habitation.

Pour exemple, en zone A ou A bis, une personne seule gagnant moins de 37 000 euros à l’année peut souscrire ce financement pour acquérir sa propriété. En zone B2, un couple gagnant moins de 45 900 euros avec un enfant dans le foyer fiscal peut aussi devenir propriétaire grâce à ce dispositif de financement.

Ce prêt conditionné propose un taux maximal qui varie en fonction de la durée d’emprunt (entre 5 et 30 ans). Ainsi, le taux d’intérêt d’un PAS peut ne pas dépasser 2,75% sur 20 ans. Pour un emprunt souscrit sur une durée de 15 à 20 ans, la limite descend jusqu’à 2,65% au maximum*1.

En pratique, l’étude de l’ANIL montre que les taux pratiqués s’établissent à des niveaux inférieurs à ces plafonds théoriques.

Ainsi, sur 15 ans, certains revenus modestes obtiennent des taux proches de 0,75 %. Pour un crédit sur 25 ans, ces taux peuvent ne pas dépasser 0,85 % et 1,02 %. Soient des niveaux de taux plus bas en moyenne que ceux des crédits classiques (Des réductions variants entre 0,10 à 0,20 points.)

Enfin, autres avantages, le P.A.S est exonéré des taxes de publicité foncière, les frais d’instruction du dossier sont plafonnés et les frais de rémunération du notaire sont également réduits.

Bon à savoir : en plus des taux, il est avantageux de négocier plusieurs éléments lors de la souscription de votre crédit immobilier. Frais de dossier, frais de garantie, assurance emprunteur, modulation des échéances, clauses de remboursements anticipés, frais de reports de mensualités, clauses de transfert … votre conseiller MyhappyCrédit répond à toutes vos questions : https://www.myhappycredit.com/

Sources.

*1 Sources chiffres ANIL (L’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement)

Author avatar
My Happy Crédit
Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience, les services et offres adaptés. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ce site utilise des cookies pour la mesure d'audience, les services et offres adaptés. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.